Le Pain… Une belle histoire

Depuis toujours j’ai voulu être boulanger, donner la vie, la tradition française aux gens, à mes 15 ans j’ai du faire un choix, celui d’être pâtissier suite à une allergie aux farines.. Le cauchemar de tout futur boulanger, aujourd’hui je suis arrivé “peut être un peu trop tard” à maîtriser mon allergie, et j’en ai profité pour éradiquer mon allergie sévère au chats… J’ai pris tout simplement 2 chats chez moi, nous pouvons parfaitement prendre le contrôle sur les décisions pre-défini par notre cerveau.

Nous avons était chez ma belle sœur, une tradition retrouvé.

Avoir pour seul lien électrique une batterie de voiture qui éclaire l’atelier qui se trouve en haut des montagnes en Lozère, pétrir le pain à la main, le laisser pointer et que pendant se temps nous mangeons au milieu des prés, être à 5min de marche devant une falaise vertigineuse, le temps est l’atout d’un bon pain.

Toutes les questions de mise en route d’un four à bois, enduire les contours de la porte du four avec de l’eau et poussières de bois de la semaine dernière.

Laissez le temps, faire chauffer le four et le voir petit à petit prendre la chaleur, nous la restituer dans l’atelier et surtout dans ses pierres devenu blanche.

cof

La recette et l’amour du savoir-faire en font un pain pour chaqu’un de nous, avec un levain fait la veille, le l’eau froide, du sel de mer, de la farine locale,

Voilà !! Nous avons rêvé et en plus de cela nous avons du pains pour le village pendant une semaine…